Syndicat National des Radios Libres
SNRL

snrlnew

Audiovisuel & Technologies

RNT 2012 - Paris, Nice, Marseille : mode d'emploi


Vendredi 12 Octobre 2012 - 00:17

14 millions d'auditeurs auront progressivement accès, dès l'année prochaine, à des programmes enrichis et diversifiés avec une qualité sonore incomparable sur Paris, Marseille et Nice. Après 1981, où les radios libres ont bâti un modèle économique nouveau dans un contexte incertain, elles ont obtenu en 2012 26 % de la nouvelle ressource en Bande III afin de contribuer à la radio du futur, universelle, populaire et gratuite. Un sacré défi.


Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel a tranché en faveur le la diversité et de la modernisation du média radio : il a lancé la radio numérique sur les zones de Paris, Marseille et Nice. Jamais, depuis 1981, autant de ressource hertzienne n'avait été confiée à des radios associatives. Elles obtiennent 26 % des canaux sur l'ensemble de la ressource, 41 % en moyenne sur les allotissements locaux (les villes de Paris, Marseille et Nice), 11 % sur les allotissements intermédiaires (à taille départementale et plus) et 7 % sur les allotissements étendus (à taille régionale). S'y ajoutent de nombreux nouveaux entrants avec l'ambition d'enrichir le paysage radiophonique au plan culturel et musical.
 

Il est nécessaire que le Gouvernement lève d'urgence l'hypothèque « Radio France ». Son personnel et ses dirigeants militent en faveur de la RNT. Ils savent que pour avancer il faut préserver le modèle de diffusion hertzienne et aller sur les multiplexes. Nul ne s'opposera, et surtout pas les radios associatives, à un aménagement de l'occupation du spectre pour permettre au service public de se déployer en Bande III. Il faut aussi convaincre les radios historiques et les grands réseaux. Ils doivent accepter l'égalité de traitement avec les radios locales et les nouveaux entrants et rejoindre le mouvement !

 


Il faut aller plus loin et poursuivre la planification

Le Gouvernement doit donner un signal fort. Rien ne l'interdit et tout milite en faveur d'un élargissement des zones sélectionnées, notamment, et dès demain, sur Nantes et Lyon, où les radios du SNRL, du SIRTI (1), des réseaux commerciaux, tels Ouï FM, FG et Radio Orient, ainsi que RFI, ont déjà fidélisé des milliers d'auditeurs avec le soutien des collectivités territoriales dans le cadre d'expérimentations.


#Acte 1: le Congrès SNRL 2012 en Champagne-Ardenne : prenez un temps d'avance pour la diffusion numérique

Afin de faciliter la connaissance des acteurs et des diffuseurs, le Congrès SNRL 2012 en Champagne-Ardenne est l'occasion pour les radios de tous formats et de toutes catégories d'échanger sur le modèle de leur multiplexe. Les diffuseurs, les fabricants de matériel et les équipes du syndicat et de DR Digital Radio répondront à toutes les questions que vous vous posez. Prenez un temps d'avance avant les réunions régionales !

Venez nous rejoindre à Reims le samedi 27 octobre 2012, dès 9h, à l'Hôtel de Ville pour découvrir le modèle de diffusion numérique mutualisé, coopératif et donc économique proposé par le SNRL.
 


#Acte 2 : le calendrier décentralisé des « experts RNT »

Le SNRL organise trois réunions régionales début novembre sur les trois premières zones de déploiement de la RNT afin de venir à la rencontre de toutes les radios qui se posent des questions et ont besoin d'aide pour avancer vers la RNT. Avec l'expertise de notre partenaire François Jacquin (Glizh) et de Pierre Boucard, notre Délégué National à la gestion du spectre et aux nouvelles technologies.

 Inscrivez-vous sans plus tarder :

A PARIS

le jeudi 15 novembre 2012, matinée

A MARSEILLE

le jeudi 8 novembre 2012, après-midi

A NICE

le vendredi 9 novembre 2012


Pour assister à l'une ou l'autre de ces trois réunions votre inscription préalable est obligatoire. Merci d'envoyer un email le plus tôt possible à : rnt@snrl.fr