Syndicat National des Radios Libres
SNRL

snrlnew

Audiovisuel & Technologies

La radio numérique gratuite, bientôt dans nos smartphones ?


Mercredi 3 Décembre 2014 - 10:07

Mouvement européen lancé par l'Union Européenne de Radio-Télévision (UER - EBU en anglais) et relayé en France par le SNRL, l'initiative "SmartRadio" a pour objectif de convaincre les fabricants de smartphones de permettre la réception gratuite de la radio numérique hertzienne dans leurs terminaux mobiles.


Présentation de SmartRadio par le Dr Christian Vogg (UER)

L'UER regroupe 73 membres dans 56 pays d'Europe et d'alentour. L'Union Européenne de Radio-Télévision (UER - EBU en anglais) est la plus grande alliance de médias de service public à l'échelle mondiale.
 
L'initiative SmartRadio, portée par l'UER, est une action positive de lobbying ouverte aux acteurs privés de la radio en Europe. Elle vise à regrouper un maximum d'éditeurs afin de convaincre et, si nécessaire, d'être en capacité de contraindre les fabricants de smartphones de permettre l'écoute de la RNT via les smartphones.
 

Smartradio : la radio dans nos smartphones

L'écoute mobile de la radio représente quasiment 40% de l'audience globale de la radio. Or nous pouvons constater depuis quelques années, avec l'arrivée massive des smartphones en France, en Europe et dans le monde entier, que l'écoute de la radio passe de plus en plus par ces récepteurs connectés, notamment chez les plus jeunes. Ce nouvel usage bouleverse nos équilibres économiques :

 
  • pour les auditeurs, c'est un véritable changement de paradigme qui passe pour l'instant inaperçu : l'écoute d'un podcast ou d'un flux de streaming radio via une application mobile est décomptée d'un forfait payant et limité mensuellement, alors que la gratuité d'accès et d'écoute fait partie de l'ADN de la radio hertzienne ;
 
  • pour les éditeurs radio c'est aussi un véritable bouleversement puisque ce nouvel usage renverse littéralement notre modèle économique : là où la diffusion de la radio hertzienne représente normalement un coût fixe quelque-soit le nombre d'auditeurs simultanés, l'écoute par internet (fixe ou mobile) est facturée aux éditeurs de manière proportionnelle (ou presque) au nombre de web-auditeurs, ainsi, plus vous avez de succès, plus votre diffusion vous coûte cher, c'est un puits sans fond.
 
Il est essentiel de permettre à la radio d'être accessible sur l'ensemble des nouveaux terminaux mobiles (smartphones et tablettes) autrement que via internet, en intégrant dans cette récepteur une simple puce permettant la réception gratuite et illimitée de la RNT.
 
Le SNRL a donc souhaité profiter de son congrès national pour faire la promotion de cette initiative européenne porté par l'UER. Le syndicat, première organisation française à rejoindre la dynamique "SmartRadio", invite l'ensemble des éditeurs français à suivre son exemple et à signifier à leur tour leur volonté d'adhérer à cette démarche en faveur de l'avenir de notre média, qui doit rester indépendant des opérateurs télécoms et autres fournisseurs d'accès à internet.



En libre-téléchargement ci-dessous la présentation power-point de SmartRadio :

En libre-téléchargement ci-dessous le mémorandum officiel SmartRadio :