Syndicat National des Radios Libres
SNRL

snrlnew

Financement des radios

La Cour des Comptes répond au SNRL et précise son propos relatif au financement des radios associatives locales


Vendredi 30 Août 2013 - 15:42

Didier Migaud, Premier Président de la Cour des Comptes, répond au courrier d'Emmanuel Boutterin concernant les imprécisions présentes dans le dernier rapport de la Cour des Comptes au sujet du financement de la radiodiffusion associative locale à but non lucratif.


Didier Migaud, 1er Président de la Cour des Comptes
Didier Migaud, 1er Président de la Cour des Comptes
Mi-juillet 2013, le Syndicat National des Radios Libres s'était publiquement étonné du traitement réservé à la radiodiffusion de l'économie sociale et solidaire dans le rapport de la Cour des Comptes de juin 2013 traitant de "La situation et les perspectives des finances publiques". Pour mémoire et davantage de détails, consulter directement l'article que nous y avions consacré en cliquant ici.

Reprises par la presse, et notamment le quotidien Ouest France dans son édition du 2 juillet dernier, ces imprécisions ont interpellé de nombreuses radios et de nombreux partenaires financiers locaux de la radiodiffusion associative. C'est donc suite à vos nombreuses sollicitations que nous avons adressé d'une part un courrier à Didier Migaud, Premier Président de la Cour des Comptes et d'autre part plusieurs messages à la rédaction de Ouest France afin d'obtenir respectivement des précisions et une correction de la mauvaise information transmise par le biais de la presse.

Si la rédaction de Ouest France n'a pour l'instant pas souhaité corriger les erreurs qui lui ont pourtant été signalées, Didier Migaud nous a rapidement répondu, nous remerciant pour la "lecture attentive" et nous assurant que "dans le passage concerné, l'observation de la Cour ne concerne que la seule politique du livre qui est effectivement décentralisée, et non pas le soutien des associations radiophoniques locales qui ne bénéficient qu'à titre complémentaire, de financements des collectivités territoriales.".

N'hésitez pas à diffuser cette information aussi largement que l'ont été les imprécisions et autres contre-vérités qui ont circulé au début de l'été sur le sujet :

  1. Les financements publics locaux sont complémentaires au FSER.
  2. Il n'existe donc aucun doublon de financement public pour la radiodiffusion associative.
 
Document joint :
reponse_cdc_31072013.pdf REPONSE-CdC_31072013.pdf  (153.95 Ko)