Syndicat National des Radios Libres
SNRL

snrlnew

Financement des radios

Fonds de Soutien : l'avance sur subvention arrive dans les radios !


Jeudi 9 Juillet 2020 - 17:32

Franck Riester, alors Ministre de la Culture et Jean-Baptiste Gourdin, Directeur Général des Médias et des Industries Culturelles, se sont personnellement engagés auprès des radios associatives pour les épauler dans leurs difficultés de trésorerie cet été. A cette fin, ils ont notamment réussi à accorder une avance qui équivaut à 40 % de leur subvention d’exploitation 2019. Le SNRL se félicite de cette écoute.


Le Syndicat des radios avait mis a disposition de la DGMIC son enquête réalisée en mars et avril qui avait fait état de difficultés financières liées a l'annulation de certaines actions dans la période de confinement .  A l'écoute, le Ministère a reculé la date de dépôt des dossiers, puis à pris une disposition exceptionnelle  pour la première fois dans l’histoire du FSER.

Il s'agit d'une avance de 40% du montant de la subvention d’exploitation (calculé sur la somme obtenue en 2019). Celle-ci est en cours de versement pour toutes les radios ayant déposé leur dossier, sous réserve de leur recevabilité.

Quelques cinq cent radios sont concernées par cette disposition et vont percevoir ce montant dans les semaines à venir.

Comme l’indique la notification que les radios éligibles vont recevoir, cette subvention est versée à titre provisoire. Il se peut qu’après instruction de leur dossier, à la rentrée, elles soient contraintes de rembourser tout ou partie de cette avance, notamment en cas d'ajournement ou de rejet du dossier. Un ajustement de la subvention d'exploitation sera effectué, dès le mois de septembre et jusqu'à la fin de la période d'instruction.

Cette année, 713 dossiers de demande de subvention ont été déposés. A noter que plus de deux cent dossiers ont été déposés dans les trois derniers jours de la dernière date limite du 15 juin. Pour le SNRL, ce phénomène doit être analysé dans toutes ses dimensions.

Deux commissions ont déjà eu lieu. La première s’est tenue le 4 juin et la seconde le 4 juillet. 151 dossiers ont été instruits pour le moment et le cycle se poursuivra a partir de septembre. C'est en ce sens que l'avance de trésorerie consentie part le Ministère prend une dimension essentielle pour les radios qui doivent remplir leurs obligations d'employeurs.

Le calendrier sera respecté, plusieurs commissions sont programmées et l’instruction des dossiers se déroule selon un rythme habituel.

Le Ministère est conscient des bouleversements rencontrés par nos radios durant la crise sanitaire. Il s'est montré attentif aux recommandations du SNRL. Pour l’élaboration du dossier FSER 2021, des discussions doivent avoir lieu cet automne avec la Direction Générale des Médias et des Industries Culturelles. D'ores-et-déjà le SNRL a proposé des pistes de réflexion pour un abondement supplémentaire du Fonds de Soutien.

Acteurs engagés, les radios locales associatives, ont démontré lors de cette crise, leur adaptabilité et leur apport essentiel à l'information locale d'urgence et au lien social. Il faut maintenant se tourner vers l'avenir.  Afin d'anticiper les crises et adapter le travail des radios à une période d'incertitude, voire de risques, le SNRL a entamé une réflexion avec l'Agence Nationale pour l'Amélioration des Conditions de Travail (ANACT) sur la poursuite des activités dans les radios dans un contexte de catastrophe. Nous retrouvons tout le sens du rôle des radios locales, de l'aide publique aux radios, et de la confiance des services de l’État dans les capacités des radios à informer et a agir au service du public.