Syndicat National des Radios Libres
SNRL

snrlnew

Europe & International

Radios associatives et communautaires : un 1er Référentiel-Métier en Europe


Lundi 30 Septembre 2013 - 16:27

Réunies pendant 18 mois dans un partenariat Leonardo soutenu par des financements européens dédiés à l’Education et la Formation Tout au Long de la Vie, cinq organisations ont finalisé leurs travaux sous la forme d’un document « Référentiel-Métier » qui constitue une première mais très importante étape vers des documents améliorés dans les prochaines années qui devraient conduire à une reconnaissance européenne harmonisée des qualifications et métiers dans les radios associatives et communautaires. Ce travail a été réalisé par Narradions Riksorganisation, organisation suédoise des radios libres, Asociata Nationala a posturilor Locale de Radio en Roumanie, Community Radio Forum of Ireland, Commedia Sheffield au Royaume Uni et le Syndicat National des Radios Libres.


Carrefour Européen des Radios Libres (CERL) à Strasbourg en juin 2013
Carrefour Européen des Radios Libres (CERL) à Strasbourg en juin 2013

De quoi s’agit-il ?

Le projet partait du besoin de valoriser sur un mode consensuel, au niveau européen, les métiers de la radio associative de communication sociale et de proximité, en construisant des outils de reconnaissance à travers un référentiel-métier. Il souhaitait améliorer l’orientation et l’accès des personnes vers ce secteur et favoriser les mobilités tant en changement d’employeur que de territoire à l'échelle européenne. La dynamique s'inscrivait de façon volontaire et rigoureuse dans la volonté qui est celle de l'Europe de promouvoir l'harmonisation des métiers.

Le projet a donc visé à définir un référentiel métier, tout en sachant que ce travail gagnerait en sens s'il pouvait être complété par des référentiels de formation et de certification avec guide d’utilisation et règlement pour la délivrance des certificats. Ce sera une étape ultérieure. Le projet s'est placé en adéquation avec les orientations de l’Union européenne, qui souhaite promouvoir la transparence des qualifications, leur reconnaissance et l’accès à la certification et à la formation. Le référentiel construit doit conduire à l'amélioration de la reconnaissance des compétences des salariés au niveau institutionnel national et européen et par les employeurs. Cet outil doit pouvoir aussi servir de référence aux employeurs radios, par exemple dans leurs procédures de recrutement ou de structuration de leurs équipes, à des organismes de formation et à des structures d’orientation vers les métiers. Les partenaires ont choisi de se réunir pour mettre en commun les expériences, observations, informations, bonne pratiques, obstacles constatés,..... propres aux pays qu'ils représentent.

Chaque rencontre a donc induit une préparation en amont par chaque délégation afin de travailler sur des données vérifiées des points de vue quantitatifs et qualitatifs. Des documents pertinents, textes et cadres réglementaires, productions nationales écrites sur les thématiques abordées, ont été apportés et partagés. Les délégations ont été constituées pour que ce soient des praticiens de terrain, des professionnels différents qui se rencontrent selon les thématiques abordées. Par exemple ce sont des dirigeants de radios qui ont identifié tous les actes et savoir divers mis en action dans leur activité au quotidien, de même pour les journalistes, animateurs et réalisateurs de programmes, de même pour les techniciens. Ce ne sont pas toujours des professionnels des mêmes radios qui ont participé aux réunions, bien au contraire, la prise en compte de la diversité des situations étant une condition indispensable pour informer le mieux possible le référentiel-métier.

Les partenaires ont synthétisé leur travail sous forme de fiches en se partageant le travail de finalisation. Ils ont aussi communiqué avec des radios d'autres pays pour faire connaître leur démarche et ont rencontré des députés européens à Strasbourg, en juin dernier, pour faire valoir leur action et manifester leur intérêt à contribuer à la démarche européenne d'harmonisation des métiers et des qualifications, en poursuivant le travail sur la formation et la certification dans un partenariat élargi et en se mettant à la disposition des commissions en charge de cette question comme acteur de l'économie sociale dans le secteur de la radiodiffusion.

Le document final réalisé (92 pages) se présente en deux grandes parties: d'abord une longue introduction présentant le contexte du travail, la méthode appliquée, l'explication des termes utilisés, les objectifs du référentiel, son inscription dans la dimension européenne, puis le référentiel lui-même composé de 25 fiches descriptives pour identifier les actes, taches simples ou taches complexes, les responsabilités, les compétences (savoir, savoir procédural, savoir-faire, savoir-être, savoir-agir) dans le cadre des diverses activités incombant aux dirigeants, animateurs, journalistes, réalisateurs de programmes, techniciens. Ce document sera largement diffusé.



Pour retrouver les ambiances de travail (agenda, photos, media, divers) voir le site :

http://frequence-sille.org/cooperation/description-du-projet-2/

Document en libre-téléchargement :


English Version

This collaborative consensus-built project stems from the need to give recognition to the professions and highly-skilled staff working at Community Radios across Europe, by developing a tool that permits these jobs to be clearly defined and thus validated. The objective of this Community Radio Jobs-Classification Common Reference Framework is to improve recruitment, and enhance career development through recognition of skills and responsibilities, to increase community radio staff’s job opportunities, and to widen their scope of geographical mobility for access to jobs anywhere in Europe. This project was purposely and strictly designed to meet the European goal of promoting job harmonization and extending it to new fields.

This project aimed at defining the job skills in common so that they would be understandable and acceptable across Europe. Yet clearly it would be worthwhile to complete it with common training and certification standards, with usage guides for delivering a European certification. That will be the next stage in the process. This project has strived to meet certain objectives of the European Union, namely to promote transparency, recognition, and transferability of qualifications, as well as improve access to certification and training. The common reference framework should lead to an improvement in recognition of community radio employees’ skills, both on a national and European institutional level, and by their employers. This tool should also be used as a reference tool by Community Radios as employers, for example in their recruitment procedures, in their staff and team organization, as training providers, and as career guidance centers. The partners in this project chose to meet to define what the common factors were in their experience by sharing observations, information, best practices, and challenges faced, within the context of their country and culture.

Each meeting required a certain amount of preparation for each delegation to determine verifiable quantitative and qualitative data. Pertinent documents, texts, certification processes and regulations from each country were shared to see how each country’s institutions handle community radio job skills recognition. The delegations were chosen based on the professionals’ expertise in each field, defined as the theme of a meeting. For example, Community Radio station managers met to define all of the competencies required of them on a daily basis: Knowledge, Attitude, Skills, Tasks, Awareness, Leadership and so on. Then journalists, content producers and radio show hosts met, and finally technicians met. Because the common reference framework had to be representative of the great diversity of Community Radios, participants were not always staff from the same radios, on the contrary. The participants wrote up summaries of the information shared in a simple format and shared the work of finalizing the job definitions.

They were in touch with community radios from other countries in order to make their work known. They also met with European Parliament MEPs in Strasbourg to promote their work, and gain recognition for the value of such a common reference framework that largely contributes to the European Union objective of harmonizing job definitions, professions, and qualifications. They made known to the MEPs their strong interest in continuing the work on defining common training and certification processes within a much wider partnership, and even proposed to make themselves available to the Parliamentary Committees working on such questions of non-profit broadcasting organizations.

The final document is a 92-page report divided into 2 main parts : first , a thorough introduction explaining the work context, methodology, definition of terms, objectives, and how it fits in with European Union objectives, then a second part including the reference framework itself, made up of 34 documents, each a description of the simple and complex tasks, responsibilities, skills, procedural and theoretical knowledge, attitudes and awareness necessary for station managers, journalists, show hosts, content producers and technicians. This common reference framework will be disseminated as broadly as possible.
Réunion des organisations nationales européennes à Timisoara, Roumanie
Réunion des organisations nationales européennes à Timisoara, Roumanie