Syndicat National des Radios Libres
SNRL

snrlnew

Culture & Territoires

"Qui fait l'info ?" Les radios s'engagent pour la Semaine de la Presse 2011 !

Le communiqué officiel du Ministère de l'Education Nationale met en valeur le travail des radios et du syndicat.


Mardi 13 Avril 2010 - 12:22

Le thème choisi par le Ministère de l'Education Nationale et le Comité de Pilotage de Semaine de la Presse et des Medias dans l’Ecole 2011 "QUI FAIT L'INFO" concerne les médias de proximité, et en premier lieu les radios associatives.

Le syndicat, membre du comité de pilotage national, a coordonné en mars un plan d'action comportant notamment la production de deux magazines de 56 minutes. Il s'agit d’informations locales faites par des groupe d’élèves. Rendez vous tout de suite en bas de page pour télécharger ces documents exceptionnels.


Eric Lucas, Délégué National à l'education, la coopération et la francophonie
Eric Lucas, Délégué National à l'education, la coopération et la francophonie

Les radios associatives et l’éducation

Il est utile de revenir sur le pourquoi de cet investissement des médias dans l'éducation. Si depuis bientôt une trentaine d’années, des pionniers, tant enseignants qu’animateurs de radios ont expérimenté les usages divers de la radio en tant qu’outil pédagogique, des leviers institutionnels sont venus progessivement conforter leurs démarches:

1984: Création du CLEMI (Centre de liaison entre l’école et les moyens d’information). Ce centre a pu apporter aux équipes éducatives des propositions de formations pour mieux connaitre le système des medias, déchiffrer les messages d’information et appréhender des lectures critiques et pluralistes de l’actualité. Il se donnait aussi pour vocation de soutenir et promouvoir les actions favorisant la parole de l’élève dans le cadre scolaire. Si les journaux scolaires s’inscrivaient dans une tradition éducative et pédagogique principalement depuis le mouvement Freinet, les pratiques innovantes d’élèves acteurs sur de nouveaux supports comme la radio ou internet, ont été aussi soutenues. Des radios et ateliers en milieu scolaire sont apparus dès les premiers temps des radios libres pendant que de nombreuses radios associatives, imprégnées des valeurs de l’Education Populaire et citoyenne s’ouvraient naturellement aux écoles. Grâce à la déclinaison du CLEMI en équipes régionales, il y a toujours la possibilité d’un contact de proximité avec son correspondant académique.

1990: création de la Semaine de la Presse à l’Ecole, une initiative unique dans le monde. Le principe est de fonctionner sur le partenariat, le volontariat et la gratuité. La composition du groupe de pilotage national, présidé par le Ministre de l’Education, avec pour mission d’analyser les grandes orientations de la Presse, en est le reflet :
• Le Ministère de l’Education Nationale et principalement le CLEMI, son centre d’éducation aux médias qui assure la coordination de l’opération.
• Les médias, leurs organisations fédératives ou professionnelles, dont le SNRL, seule organisation représentative de l'audiovisuel à y participer depuis 2005, les agences de presse
• Différentes associations du secteur éducatif ou de la presse, dont des syndicats de journalistes,
• Des services publics comme la Poste qui assure le transport des colis de presse vers les écoles.
• Les Ministères de la Culture et de la Communication, des Affaires Etrangères et Européennes, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche

L’action vise des bénéficiaires qui sont tous les jeunes scolarisés, du primaire au lycée, encadrés par les enseignants et les équipes éducatives, dans les établissements scolaires de France ou à l’étranger. Même si la promotion de la presse écrite auprès des jeunes demeure un fondement capital, la prise en compte des nouveaux médias conduira à faire évoluer le nom de l’opération vers « la Semaine de la Presse et des Médias dans l’Ecole »

Dans les dernières années: des textes officiels, recommandations, circulaires de rentrée, nouveaux programmes ou définitions de socles de compétences et de connaissances, mentionnent de plus en plus explicitement l’importance de l’éducation aux médias, et la radiodiffusion est aujourd'hui un acteur majeur de la Semaine

Retour sur le bilan 2010 : 278 radios associatives inscrites !

Pour mesurer l’impact de ce qui est le plus important événement d'éducation aux médias organisé dans le monde il suffit de prendre en compte les chiffres de l’action 2010.

1 831 médias inscrits : 724 publications écrites et 1107 autres médias dont... 340 radios. parmis celles-ci : 59 du service public (dont les locales du groupe Radio France), 3 radios commerciales indépendantes et...278 radios associatives.

16 592 établissements scolaires inscrits (15 265 en 2009), 332 079 enseignants impliqués ; 4 545 371 élèves participants. A noter : la parlme de la participation revient au Lycées professionnels, mobilisés à 95%, et trop peu d'écoles primaires : 11%, essentiellement sollicitées par des radios associatives. A noter également que les Conservatoires nationaux en région ne sont pas impliqués alors que la richesse de l'habillage, la programmation et l'éducation musicale pourraient être un axe de travail pédagogique particulièrement pertinent

Les enquêtes menées auprès des établissements font ressortir quelques chiffres :
• En moyenne l’investissement par établissement est de 3,6 enseignants
• En moyenne 150 élèves par école ont été impliqués
• Les intervenants ont été : les journalistes presse écrite : 24.10 %, les journalistes radio : 4.20 %, les journalistes TV : 2.84 %, les journalistes illustrateurs et dessinateurs : 1.55 %, les journalistes pigistes (presse écrite et radio) : 3.43%, les techniciens presse écrite, télé et radio : 2.51 % ; les graphistes (web) : 0.63 %, les dirigeants des Clubs de la Presse et des organisations professionnelles : 3.80 %... dlont six délégués régionaux du syndicat.

• Parmi les activités pédagogiques, on peu noter : des Kiosques de presse écrite dans l’établissement : 84.23 %, des Rencontre-débat avec des professionnels : 16.51 % et des Visites de medias : 6.56 %.

La synthèse nationale fait apparaître une sélection d’une dizaine de propositions d’actions de radios associatives. On y retrouve :
• Interventions de journalistes ou animateurs dans des écoles
• L’accompagnement technique d’élèves et d’ateliers
• Partenariat et appui suivi dans des projets d’écoles
• Des initiations aux techniques de radiodiffusion
• Visite de radio et observation d’équipe au travail
• Accueil de groupes en studio
• Possibilité de réaliser une émission en direct ou non
• Diffusion d’émissions ou modules préparés préalablement
• Des offres de réalisation cadrées par la radio (journal, magazine)
• Revue de presse radiophonique à partir des colis-presse reçus par les établissements
• Des possibilités de diffuser des travaux en langue régionale

Il faut noter que l’action la plus médiatisée nationalement en matière de radio a été celle menée par nos confrères de France- Info: ils ont donné la parole à des élèves de CM2, à la Maison de la Radio dans un journal d’une dizaine de minutes. C’est d’ailleurs dans ce cadre que Luc Chatel, Ministre de l’Education Nationale, a fait le lancement public de la semaine de la presse, ce qui est un encouragement pour l'ensemble de la profession.



Eric Lucas et ses élèves à Fréquence Sillé
Eric Lucas et ses élèves à Fréquence Sillé

Semaine 2011 Presse et Médias dans l’Ecole : c'est parti !

Coodordonnée par Eric Lucas, Délégué national à l'Education à la Francophonie et à la Coopération, membre du Comité de Pilotage de la Semaine, l'action des radios en 2011 se construit dès septembre, avec une date à caler sur les agendas pour toutes les radios : la semaine du 21 au 26 mars 2011

Il s'agit incontestablement d'une action nationale d'éducation populaire. C’est un moment privilégié pour favoriser la rencontre entre les classes, les professionnels et acteurs des médias. Les radios associatives doivent saisir cette opportunité pour aller à la rencontre des jeunes et les recevoir. Selon le Ministère, « la formation de l’esprit critique fait partie des missions de l’éducation nationale. Elle figure explicitement dans le socle commun des connaissances et des compétences (...) Il faut absolument que les élèves apprennent à analyser, à hiérarchiser et à vérifier les informations qui leur parviennent ». La thématique de cette année permet aux enseignants et aux élèves de travailler sur le traitement des évènements par des médias de proximité. Les radios associatives, avec leur spécificité de communication sociale, sont, comme la presse quotidienne et hebdomadaire régionale, les médias emblématiques de «l’information de proximité».

Pourquoi participer à la Semaine de la Presse et des Médias à l’Ecole ?

C'est un engagement visible des radios associatives Le SNRL, seule organisation professionnelle de la radiodiffusion privée siégeant au Groupe de Pilotage National, se félicite que le Ministre encourage les enseignants à prendre contact avec les radios associatives.
Pour Eric Lucas, « les possibilités de travail pédagogique avec les radios sont multiples: depuis la simple intervention dans des classes pour présenter la radio et son travail en matière de traitement de l’information ou de mission sur des territoires jusqu’à un projet pédagogique impliquant une préparation en amont pour accompagner une équipe éducative et un groupe d’élèves sur du traitement de sujets d’actualité et une diffusion de production à l'antenne». Il ajoute que « ces initiatives répondent aux missions des radios sur les territoires, à leur cahier des charges, et aux critères qualitatifs appréciés par le Fonds de Soutien à l'Expression Radiophonique ».

La Semaine, c'est aussi soutenir, avec les tous les enseignants, les élèves, leurs parents, et les auditeurs, en dehors des cercles spécialisés restreints qui se contentent souvent d'ériger des "opinions" en "vérités", une réflexion éducative sur l'éthique de l'information.
Les élèves entrent dans un monde ou la concentration des médias d'un coté et le pseudo journalisme sur internet d'autre part, contreviennent de plus en plus à une information honnête et rigoureuse. Ainsi beaucoup de "grands médias" d'un coté, et bien des sites internet de l'autre, tendent à s'affranchir des règles élémentaires de l'information : croisement des sources, vérification des faits, équilibre, respect des personnes citées, régles de confidentialité...

Le Syndicat National des Radios Libres, première organisation professionnelle de l'audiovisuel à avoir signé l'appel des « Assises internationales du journalisme » en faveur d'un Conseil de la Presse et d'une charte éthique de l'information, souhaite donc que les présidents, les directeurs et les journalistes des radios associatives prennent toute leur place dans la réflexion des élèves et des enseignants sur l'avenir de l'information dans notre pays.


Eric Lucas et Jean Michel Sauvage lors de la Conférence Mondiale des Radios à Buenos Aires
Eric Lucas et Jean Michel Sauvage lors de la Conférence Mondiale des Radios à Buenos Aires

S'engager ! Engager sa radio !

Comment s’impliquer dans la semaine de la Presse ?

Pour la première fois, le Ministre de l'Éducation Nationale encourage explicitement les enseignants à solliciter les radios associatives et leurs journalistes. Cette manifestation vise à faire comprendre aux élèves, de la maternelle aux prépas, «le système des médias, à former leur jugement critique, à développer leur goût pour l'actualité et à forger leur identité de citoyen ». Le thème reconduit cette année « Qui fait l’info ? » est une entrée qui permet d’aborder les angles pratiques et techniques du travail de l’info mais aussi de soulever les questions de pluralisme et d'éthique. Cette manifestation entre aussi dans une démarche globale d'éducation aux médias. Le socle commun de connaissances et de compétences, les programmes d’actions éducatives, les nouveaux programmes de l'école primaire et du secondaire, placent désormais l'éducation aux médias en tant que telle parmi les missions fondamentales assignées à l'École.

Le SNRL invite les radios associatives à établir des contacts dès aujourd'hui pour travailler en commun avec des établissements et des équipes éducatives.

Le Délégué National du syndicat propose une check-list pratique :
• Noter les dates dans vos prévisions 2011: 21 mars au 26 mars
• Réfléchir à l’investissement humain disponible
• Repérer les écoles avec lesquelles vous pourriez travailler: proximité, réactivité, ouverture pédagogique
• En fonction de ces deux données réfléchir à une offre graduée du plus simple au plus complexe
• Même sans projet particulier, adresser un courrier aux écoles repérées en exprimant votre disponibilité et votre souhait de travailler avec elles dans le cadre de cette semaine. Faire parvenir ce courrier pendant l’été de façon à ce qu’il soit soumis aux enseignants dès les réunions de prérentrée, période où le calendrier des « opérations spéciales » ou des « opérations à mener en équipes » sont calées.
• Essayer de rencontrer les équipes éducatives
• 15 novembre au 17 décembre : c’est la période pour que les médias s’inscrivent en ligne sur le site du CLEMI. Le syndicat prendra en charge directement les préinscriptions de ses adhérents à jour de cotisation. C’est aussi l’occasion de s’identifier et de faire connaître son offre de service.
• Janvier : c’est la période d’inscription en ligne des écoles. Elles pourront découvrir les offres de médias de leur région, dont la vôtre.
• Janvier à Mars : calage du travail avec les écoles, début de réalisations……
• 21 mars- 26 mars : semaine d’interventions dans des écoles, de réception de groupes, de réalisations d’émissions, de diffusion de productions, etc…..
• Après la semaine : faire remonter au CLEMI, une courte synthèse de ce qui a été fait. Faire remonter aussi au SNRL.

Par ailleurs, le syndicat propose, pour l’édition de 2011 de soutenir une action-phare, collective, à visibilité nationale : il propose à plusieurs radios de différentes régions, de produire un magazine de 56 minutes regroupant des productions d’informations locales du jour faites par un groupe d’élèves associé à une radio locale. Les radios intéressées pour structurer une initiative de ce type peuvent dès maintenant le faire savoir à Eric Lucas, education@snrl.org, et avant le 30 novembre 2010



Exclusif : Le matériel réalisé par les enfants et les radios

Vous pouvez télécharger les deux émissions réalisées collectivement avec le SNRL par 20 radios dans 15 régions à partir de ces liens :

Émission N°1:

http://www.frequence-sille.org/radio/data/audio-et-podcasts/emissions-speciales/semaine-presse ecole-2011/snrl-presse-ecole-emission-1.mp3

Émission N°2:

http://www.frequence-sille.org/radio/data/audio-et-podcasts/emissions-speciales/semaine-presse-ecole-2011/snrl-presse-ecole-emission-2.mp3

Descriptif contenu :

http://www.frequence-sille.org/radio/data/audio-et-podcasts/emissions-speciales/semaine-presse-ecole-2011/contenu-emissions-et-stats-producteurs.doc

Fiche de diffusion à retourner :

http://www.frequence-sille.org/radio/data/audio-et-podcasts/emissions-speciales/semaine-presse-ecole-2011/formulaire-diffusion.doc

Pour télécharger: "se positionner sur le lien", faire "clic droit", "enregistrer la cible sous", et suivre les indications

Si vous diffusez ces émissions, faites le savoir à : education@snrl.org afin que nous puissions rapidement fournir des données statistiques pour le rapport national de la Semaine nationale de la Presse à l'école 2011. Un rapport est également disponible pour le Fonds de Soutien.