SNRL
Adhésion et services

Un geste vital pour les radios : il faut adhérer maintenant au premier syndicat des "associatives" - Bordereau 2017



C’est officiel : le SNRL est la première organisation professionnelle
de la radiodiffusion associative ! Et c’est tant mieux !
Offensive de Rentrée 2017 : adhérez maintenant au SNRL !

snrl_bordereau_2017.pdf SNRL-bordereau-2017.pdf  (412.65 Ko)
snrl_lettre_a4_2017_v4.pdf SNRL-lettre-2017.pdf  (2.01 Mo)


Madame, Monsieur, chère consoeur, cher confrère,
Il n’y a plus une minute à perdre. Le Syndicat National des Radios Libres, première organisation professionnelle représentative des radios de l’économie sociale et solidaire, et seule organisation professionnelle de la radiodiffusion privée à être représentative à la fois dans la branche de la radiodiffusion privée et dans celle des journalistes, accompagne, conseille, soutient, représente et défend les radios et webradios associatives en France métropolitaine et ultra-marine.
À l’heure où nous écrivons, une attaque sans précédent contre les emplois aidés dans le secteur de l’économie sociale est menée. Avec notre Union des employeurs de l’Economie Sociale, l’UDES, nous menons actuellement une bataille qui vise à donner un visage aux salariés en cours de mission et brutalement éjectés de leur emploi, de leurs formation, innovantes et passionnantes #snrl #lesemploisaidésontunvisage. Témoignez, relayez et adhérez au SNRL !

FSER

L’année 2016 a vu votre syndicat mener une bataille de conviction : celle de l’enveloppe budgétaire du Fonds de Soutien à l’Expression Radiophonique. Plus de neuf cent parlementaires ont été saisis individuellement. Cent quatre-vingt-deux d’entre eux, de tout l’arc politique, ont répondu formellement en faisant valoir leur intervention écrite auprès de la Ministre. Dans sa réflexion, le syndicat s’est trouvé en accord avec la Direction Générale des Médias et des Industries Culturelles du Ministère de la Culture, dont nous demandons un renforcement des capacités. Nous avons été entendus par Bercy sur la nécessité de renforcer la subvention sélective, gage de l’indépendance financière de nos entreprises, de leurs missions au service du public, de la professionnalisation de nos actions et de la qualité de nos programmes. Les partenariats engagés, notamment celui, emblématique, avec l’Éducation Nationale, n’est pas étranger à cette écoute.
Le résultat est sans appel : 1,7 million d’euros supplémentaires pour le FSER 2017 Toutefois, la DGMIC a arbitré au détriment du maintien du niveau de la subvention d’exploitation. Nous serons, avec votre soutien, extrêmement vigilants pour qu’au final, le total des subventions reçu au titre de 2017 soit supérieur à celui de 2016 pour les radios répondant aux critères de qualité en matière de communication sociale de proximité. C’est notre engagement.

Un travail constant d'éducation vis à vis des élus

Cette force, nous l’avons acquise grâce à la confiance et au travail de toutes les radios de notre pays. Mais rien n’est définitivement acquis. Ce travail de conviction, il va falloir le poursuivre et le renforcer avec le profond renouvellement que viennent de connaître le législateur et les services du Ministère de la Culture et du Budget. Avez-vous constaté que peu de nouveaux députés connaissent la Loi de 86 ? Certains députés, dotés d’une vision formatée du monde, pensent que la radio est un média « archaïque » alors qu’en réalité nous sommes le creuset et le porte-voix des innovations économiques, culturelles et sociales sur les territoires. C’est surréaliste, mais certains pensent avec naïveté que les dispositifs anti-concentration sont des verrous à la liberté d’entreprendre dans les médias alors qu’en réalité c’est la garantie du pluralisme... Dans ces conditions, nous n’avons pas le choix : il faut prendre à nouveau notre bâton de pèlerin. C’est pourquoi nous vous appelons à renforcer les capacités du SNRL, le premier syndicat de la radiodiffusion associative.

Représentativité

Pour la première fois en France, au cours de l’année 2016, les services de l’Etat ont scrupuleusement mesuré le poids des organisations professionnelles dans toutes les branches de l’économie. Dans celle de la radiodiffusion privée, les résultats officiels ont été publiés ce mois d’août au Journal Officiel. Ils placent le SNRL comme première organisation d’employeurs de l’économie sociale avec 64 % des entreprises (contre 36 % à la CNRA associée à la FFRC) regroupant 61 % des salariés des radios associatives (contre 39 %). En termes de représentativité dans la totalité de la branche, le SIRTI (pour les radios commerciales indépendantes) et le SNRL sont les deux premiers syndicats d’employeurs avec un poids réglementaire respectif de 33 % et de 27 %. Le SNRL est la première organisation en termes d’entreprises adhérentes dans l’ensemble de la branche, et le SIRTI la première en nombre de salariés. Ni le syndicat des radios commerciales nationales (le SRN), ni la FFRC (qui a agrégé ses adhérents à la CNRA) n’ont été en mesure de répondre aux critères exigés par la Loi en dépit des délais exceptionnels qui leur avaient été accordés.
Nous devons affirmer que missions doivent être renforcées, dans un cadre social et professionnel sécurisé pour les équipes des radios. La radiodiffusion privée est une petite branche professionnelle : il faut la défendre et le temps presse : certains, pensent déjà à un cadre conventionnel unifié avec les majors de la télévision, telles les grandes radios commerciales, minoritaires et non-représentatives dans la branche, mais dont les intérêts financiers convergent avec la branche de la télédiffusion. Le SNRL s’engage à défendre la branche de la radiodiffusion comme cadre de référence de nos métiers et de nos modèles économiques spécifiques, afin défendre les entreprises associatives et commerciales qui la compose. Votre adhésion est vitale pour renforcer nos capacités à vous défendre.

Prévoyance et Mutuelle

La prévoyance et la santé avec AUDIENS deviennent obligatoires au 1er juillet. C’est une avancée considérable à laquelle nous avons travaillé ces dernières années avec une volonté sans faille. A notre initiative et à celle de la CFTC, le chantier de l’égalité professionnelle hommes-femmes dans notre branche a été ouvert, et vient d’aboutir.
Notre branche a mis au point un mécanisme innovant dont peu de secteurs en France peuvent se prévaloir. Et il y a encore mille choses à faire, à défendre et à construire. Par exemple "les exigences obscures, disparates et inéquitables des sociétés d’auteurs fragilisent des centaines de radios locales". C’est d’autant plus injuste que celles-ci ont tout fait pour valoriser les artistes et interprètes sur les territoires. Pensez-vous ! Pour les radios associatives, à l’heure de la bataille pour l’emploi, ce sont les salaires et les charges courantes qui sont taxés, et non les produits de l’antenne.
Plus on embauche et plus on dépense, plus on paie. Ce pays marche-t-il sur la tête ? Les commissaires du SNRL ont refusé de signer les procès-verbaux des commissions paritaires de conciliation, rédigés unilatéralement sans possibilité de recours. Nous avons entamé des discussions au plus haut niveau et nous appelons à l’unité des radios pour trouver ensemble un modèle équilibré.

Adhérer au SNRL

Afin d’accompagner votre syndicat national dans ses missions fondamentales, nous vous invitons à adhérer, en vous acquittant de votre cotisation 2017.
• Parce qu’ « Ensemble, on est plus fort ! », le Conseil National du SNRL a décidé cette année encore, de ne pas augmenter le montant de la cotisation annuelle qui reste inchangé, à 250€ depuis plus de 10 ans.
• Parce qu’ « Ensemble, on est plus fort ! », et pour permettre au plus grand nombre d’adhérer au syndicat, le Conseil National du SNRL a décidé de prolonger la cotisation «Nouvel Adhérent» exceptionnellement fixée à 150€. Cette cotisation « découverte » ouvre droit à tous les services du SNRL. Elle permet aux nouveaux adhérents de nous rejoindre pleinement pour se rendre compte de l’efficacité de l’action collective. N’hésitez plus, participez et rejoignez le premier syndicat des radios associatives !

Congrès SNRL 2018 à Montpellier

Nous n’oublions pas que la première ressource du syndicat, c’est votre confiance et votre présence à nos côtés. Alors réservez dès maintenant vos dates des 27, 28 et 29 juin 2018 nous aurons plaisir à vous retrouver pour le 13e Congrès annuel du syndicat qui se tiendra cette année à Montpellier #SNRL2018. L’accueil de nos amis de la nouvelle Occitanie nous réserve bien des surprises !


Vous pouvez envoyer votre adhésion par courrier à SNRL • Paris Pleyel • 187, Boulevard Anatole France • 93200 Saint-Denis • France

snrl_bordereau_2017_1.pdf SNRL-bordereau-2017.pdf  (412.65 Ko)
snrl_ficheservice_a4en2_2017.pdf SNRL-ficheservice-A4en2-2017.pdf  (408.62 Ko)













Suivez le SNRL

Vidéo à la Une